Tango Argentin

Origine:


Le tango argentin puise ses racines dans un métissage culturel et social, observé à la fin du XIXème  siècle dans les villes de Buenos Aires et Montevideo. La danse évolue ensuite en se nourrissant de ses nombreux voyages transatlantiques, et en se développant dans diverses sphères sociales, puisque les milieux très populaires comme aristocratiques pratiquent cette danse dans les années 1910.

D’abord dansé dans les fêtes populaires portuaires et rejeté par la bourgeoisie, le tango devient l’expression esthétique d’une marginalité et une expression culturelle de l’immigration. Le nouveau prolétariat, constitué essentiellement d’immigrés mal logés dans  les "conventillos", quartiers surpeuplés devenant peu à peu de véritables faubourgs de prostitution, réinvestit le tango et en fait l’emblème de sa condition d’opprimé. C’est ainsi que naissent les premières "academias", lieux de danse.



Les caractéristiques:


Le tango argentin est une danse de couple, qui contrairement au tango de concours, ne propose pas de chorégraphies performatives préécrites, mais vit d'improvisation et d'écoute, dans le sens du bal et de la rencontre éphémère de son partenaire de tanda( série de trois ou quatre danse). La connexion est dès lors le préalable nécessaire au démarrage de la danse, à sa poursuite, à son évolution. Celle-ci s'atteint dans l'abrazo, étreinte des deux danseurs. Dans l'abrazo se noue la relation. La distinction des deux rôles guideur/guidé se dissoue au coeur de celui-ci, pour devenir une histoire que l'on écrit  en harmonie, en se perdant à deux dans la musique.

La vie du tango c'est celle du bal tango: la Milonga. Dans une Milonga les couples se forment et se défont au grés de morceaux de musique: tango, milonga(tango rapide), valse, toujours au grés des invitations(cabeceo), dans le sens du partage, du respect, de l'accord de l'autre, du plaisir de la danse, du jeu.

Le tango argentin célèbre en musique, une marche à deux, en face à face, en don de soi,une marche nourrie de communication,d'émotions et des infinis digressions que proposent l'ensemble des figures tangos. Quand le corps trouve d'autres moyens que les mots pour se dire à l'autre sans se trahir.

Retour page Les cours